14/09/2018

Mes (presque) 10 lectures de l’été

Lever les yeux, lire, rêver… Balade dans Paris

On ne va pas se mentir, j’ai eu comme un coup de mou cet été pour venir ici vous détailler, billet après billet, mes lectures. Le temps m’a manqué, l’énergie aussi et pour la première fois l’envie. Vous m’auriez demandé de venir partager mes lecture autour d’un verre, sur une terrasse, je serais accourue plus vite qu’un pet sur une toile cirée. Mais me mettre derrière un écran m’a été tout simplement impossible. En 25 jours, je n’ai pas regardé la télévision une seule fois non plus. Et pourtant, j’aurais pu faire tout cela, compte tenu du temps plus qu’improbable qui a émaillé nos vacances siciliennes.

Donc j’ai lu, en juillet et août (pas seulement pendant les vacances, mais aussi dans le métro) environ 10 livres. Petit score, mais lit-on pour un score ou pour se nourrir, rêver, réfléchir ? Plutôt que de lister classiquement les livres lus chaque mois, je vous propose un classement, du coup de coeur… aux deux livres abandonnés (et voilà donc l’explication de l’environ).

 

moi, charlotte simmons – tom wolfe

Coup de coeur absolu ! 650 pages d’une écriture magistrale qui vous transporte dans ce campus américain, pour finir par vous faire dire Moi, Charlotte Simmons. Traduit par Bernard Cohen.

Les larmes attristent ceux qui en sont témoins mais elles sont au moins la preuve que l’être qui les verse éprouve une émotion, a encore ses fonctions vitales d’être humain.

 

Les enfants de Venise – Luca di Fulvio

Excellent roman, dont le titre italien m’a fait bien plus rêver que celui en français : « La ragazza che toccava il cielo » (la jeune fille qui touchait le ciel). Traduit par Françoise Brun.

Devenir riche, ça ne veut rien dire. Tu dois vouloir quelque chose qui te nourrit le coeur. Ou tu mourras de l’intérieur.

L’âme du monde – Frédéric Lenoir

Profiter de ses vacances pour prendre du recul, et mieux comprendre les 7 clefs de la sagesse. Revigorant.

Prenez dès à présent, et chaque jour, bien soin du jardin de votre âme.

Où les eaux se partagent – Dominique Fernandez

Trouvé par hasard en bibliothèque. Un couple franco-italien qui s’installe dans un petit village de Sicile dans les années 60.

N’était-ce pas l’essence même de la Sicile que ce mélange de réalisme critique et d’aveuglement, d’évaluation comptable et d’utopie passagère, de cynisme et d’exaltation.

 

La petite fille sur la banquise – Adelaïde Bon

J’avais vu cette auteure retourner la France entière lors de son intervention à La Grande libraire. Bouleversante !

« Mais je suis allée trop avant pour pouvoir revenir sur mes pas et même si cette route est incertaine, même si le brouillard ne recule chaque fois que de quelques centimètres, c’est la route que j’ai choisie et dont j’ai creusé les premiers sillons par mes larmes, mes doutes, ma rage et mon insatiable curiosité. »

FILLE DE RÉVOLUTIONNAIRES – LAURENCE DEBRAY

Cadeau d’anniversaire. « Fille de Régis Debray et d’Élizabeth Burgos, dont l’aventure  commune a toujours gardé sa part de mystère, l’auteur les  raconte, comme les héros d’un film d’aventure au scénario  romantique, parfois dramatique. » Une très bonne surprise !

 

La tresse – Laetitia Colombani

Petite déception pour ce livre que je voulais lire depuis sa sortie. L’histoire est assez originale et l’écriture plutôt agréable, mais cela aurait mérité d’être étoffé. Trop court en fait.

Anna Soror – Marguerite Yourcenar

Recommandé par Tatiana de Rosnay sur son compte Instagram. Je crois que décidément je n’accroche pas au style de Marguerite Yourcenar.

 

Le perroquet de Budapest – André Lorant

Abandonné. Je n’ai pas aimé le style.

 

L’étang – Claire-Louise Bennett

Abandonné. Trop décousu et barré pour moi.

 

Je reviens bien vite, mais pour l’instant Steve Jobs et M. Piekielny m’attendent.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.