14/09/2018

Mes (presque) 10 lectures de l’été

On ne va pas se mentir, j’ai eu comme un coup de mou cet été pour venir ici vous détailler, billet après billet, mes lectures. Le temps m’a manqué, l’énergie aussi et pour la première fois l’envie. Vous m’auriez demandé de venir partager mes lecture autour d’un verre, sur une terrasse, je serais accourue plus vite qu’un pet sur une toile cirée. Mais me mettre derrière un écran m’a été tout simplement impossible. En 25 jours, je n’ai pas regardé la télévision une seule fois non plus. Et pourtant, j’aurais pu faire tout cela, compte tenu du temps plus qu’improbable qui a émaillé nos vacances siciliennes. Donc j’ai lu, en…

23/06/2018

Le premier amour – Sándor Márai

Tellement en retard de mes lectures et tellement parfois en dehors des nouveautés, je sais que je ne rattraperai jamais tous ces blogueurs qui arrivent à se faire inviter aux rentrées littéraires des maisons d’édition (certains heureusement gardent leur raison et leur générosité, je pense à un certain écureuil). Jalouse ? Probablement un peu. Après je sais que je n’ai ni le temps ni l’énergie nécessaire au développement d’un tel réseau. Pour être invité, il faut être suivi, pour être suivi il faut publier, un peu, beaucoup, « hashtaguer » avec efficacité sur tous les réseaux et si possible sur les livres du moment. Bref, devenir presque journaliste littéraire et s’imposer des…

05/04/2018

Bakhita – Véronique Olmi

Impossible d’échapper à ce livre, omniprésent dans mon environnement littéraire, géographique et amical. D’abord parce que ce livre a remporté le premier Grand prix des blogueurs littéraires auquel j’ai participé avec joie en décembre dernier. Ensuite parce que j’ai découvert à cette occasion que l’original de la photo de couverture est conservé au Musée Nicéphore Niepce à Chalon-sur-Saône, région chère à mon cœur. Enfin parce que plusieurs de mes amis étaient en train de le lire et que leur avis, assez unanime, a fini par me convaincre. Ne manquait plus que l’occasion… arrivée en Bourgogne justement lorsque mon père m’a dit qu’il l’avait emprunté à la bibliothèque du village. Je…

05/11/2017

Lectures de Septembre

Oui, oui, je sais, novembre est bien entamé, on vient de passer à l’heure d’hiver et je vous parle de mes lectures de septembre. Une volonté de conserver un peu de chaleur, de lumière et d’automne, sans doute. Ou le résultat d’un mélange de procrastination et d’autres occupations. Storia di chi fugge e chi resta – Elena Ferrante Je ne présente plus la série L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante. Il s’agit ici du troisième volume, lu en italien comme les deux premiers volumes. Et j’aurais aimé pouvoir confirmer l’enthousiasme à la lecture des deux premiers volumes, mais le cœur n’y était plus vraiment. Certes, retrouver Elena et Lina entre Naples et…

19/09/2017

Lectures d’août

Lectures d'août

Lectures de vacances, de bords de mer, de repos, de sieste et d’ombres sur la terrasse… et donc lectures lentes et indolentes. Je m’étais dit que ce temps de vacances serait propice à la lecture, à l’écriture, à l’introspection et puis la famille, la maison, le besoin de rêver aussi, reprit le dessus et explique le petit nombre de lectures du mois dernier. Il faut sauver la Joconde ! – Carnets (1937-1945) – Pierre Schommer Quand la télévision amène à la littérature, autrement que par l’incontournable grande libraire ! En effet, je suis tombée un soir sur un documentaire passionnant sur Jacques Jaujard qui organisa la mise en lieu sûr…

14/08/2017

Lectures de Juillet

En cours de peaufinage de ce site, je vous propose ici quelques-uns de mes anciens posts pour tester le rendu. Victor Hugo vient de mourir – Juliette Perrignon L’un des deux livres choisis pour rédiger une chronique pour le Prix de la plus belle chronique de ELLE. Comme je voudrais garder un peu de suspens, je vous dirai juste que je l’ai lu au moment de la question de la panthéonisation de Simone Weill et qu’il y avait des parallèles troublants entre les deux histoires. Voilà quelques extraits de ce livre que je recommande chaudement : « La chambre est comme une presqu’île fouettée une dernière fois par les tempêtes et…