À la ligne – Joseph Ponthus

« Et en écrivant ces mots comme on parle à l’oreille
et au cerveau bienveillant d’un analyste
Je me rends compte que non
Je ne dois rien à l’usine pas plus qu’à l’analyse
Je le dois à l’amour
Je le dois à ma force
Je le dois à la vie »

Ce livre est un cours de coeur absolu, comme je n’en avais pas eu depuis longtemps. Un texte fort, bouleversant, dans un style original, grand poème sans ponctuation. Sur le quotidien d’un travailleur à l’usine, sur les incohérences de la société, sur la fatigue et la mort, sur l’amitié et la solidarité, sur la littérateur, l’écriture, sur la vie.

 » Tu penses déjà à l’heure qu’il faudra mettre sur le réveil
Peu importe l’heure
Il sera toujours trop tôt »

« Toute la nuit je serai un égoutteur de tofu »

« J’ai écrit et volé 2 heures à mon quotidien et à mon ménage
Des heures à l’usine
Des textes et des heures
Comme autant de baisers volés
Comme autant de bonheur
Et tous ces textes que je n’ai pas écrits »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.